Rambler's Top100
ATTENTION: see NEW version POLYGLOSSUM on our new pages
New version of program, new dictionaries.
Search Price-list News Download Main page
Feedback form Help index What is "delivery via Internet"?
VIEW CARTYour shopping cart
Naturalness of art translation. V. Komissarov


V. N. Komissarov

E-Book, pdf, "Naturalness" of Translation. Artikel from volume of te international meeting " Literature and Translation: Problems of Theory", pp 101 - 113, M.-1991, in Russian with Abstract in English and French

Price: $12.90, worldwide shipping included

If you want to purchase multiply items


Vilen Komissarov
(Moscow)
On "Naturalness" of Translation
(Summary)

It was usual for the early theories of translation to postulate a number of general principles or requirements which the translator was supposed to meet. The modern approach emphasizes the need for objective research so as to base theoretical generalizations on observable facts. A major task of translation theory is to discover criteria for a critical assessment of literary translations. A literary translation can be assessed in terms of its fidelity to the source text and its artistic impression. The problem of translation equivalence has been the subject of comprehensive research and various methods have been developed for an objective confrontation of the source and target texts. Assessing the literary qualities of a translation the critic is often faced with intuitive factors which defy objective analysis. One way to greater objectivity is to identify some of these factors which can be studied experimentally. A major requirement to a good translation is that it should be natural or that it should read as an original. Experimental studies have shown that this requirement is seldom met and that, in most cases, the informants can distinguish translations from original texts. Presumably, they base their judgments on a number of linguistic distinctions which are regarded by the researchers as errors to be corrected, as the result of the translator's inadequate skill or performance. It is suggested by the author that such distinctions may be objective and unavoidable. A translation is meant to represent the source text and it can fulfill its function only if it is accepted as a special type of text, identifiable and distinct from non-translations. The language of translations should be studied in its own right to distinguish the translator's errors from justifiable distinctions. The naturalness of translation does not mean its absolute identity with original texts. A translation should be natural as translation. It should meet the acceptability criteria which depend on the genre and on the social conventions of the period influencing the choice of the translator's strategy.



Vilene Komissarov
Sur le «naturel» de la traduction (Résumé)

II était courant, dans les premières théories de la traduction, de postuler des principes ou critères généraux auxquels le traducteur était censé se tenir. L'approche moderne insiste au contraire sur la nécesité d'une analyse objective qui permettrait de faire reposer les généralisations théoriques sur des faits observables. Une des tâches majeures de la traductologie est d'élaborer des critères valables pour sustenter une critique adéquate des traductions littéraires. La traduction littéraire peut être abordée en termes de fidélité au texte source et d'impression artistique. Le problème des équivalences reste au cœur de la recherche en matière de traduction, et différentes méthodes ont été développées pour réaliser une confrontation objective des textes source et cible. Le critique, dans son évaluation des qualités littéraires d'une traduction, se heurte fréquemment à des facteurs intuitifs qui sont un défi à l'analyse objective. L'un des moyens d'aller vers une plus grande objectivité consiste à identifier les éléments qui se prêtent à une analyse expérimentale. L'une des principales exigences est que la traduction soit naturelle ou qu'elle se puisse lire comme un texte original. Les analyses montrent que cela est rarement le cas et que, la plupart du temps, les destinataires font très bien la différence entre une traduction et un texte original. Sans doute se fondent-ils, serait-ce intuitivement, sur des différences linguistiques où les chercheurs voient eux-mêmes des erreurs ou des échecs du traducteur. Nous suggérons que ces différences entre original et traduction peuvent avoir un caractère objectif et inévitable. Une traduction est tenue de représenter le texte source et ne peut donc remplir dûment cette fonction qu'en étant acceptée comme un type de texte spécial, identifiable différent des non-traductions. La langue des traductions devrait être étudiée en tant que telle, ce qui permettrait de faire le partage entre les erreurs proprement dites du traducteur et les écarts justifiés par rapport au texte source. Cette nature essentielle de la traduction implique qu'elle ne doit pas être absolument identique à l'original. Il faut qu'une traduction soit aussi naturelle qu'une traduction peut l'être, compte tenu des critères qui découlent du genre lui-même et des conventions sociales qui, à chaque époque donnée, ont une influence sur la stratégie du traducteur.

Goods like this...

Main page | Pricelist | Help | Search | News
Archive of related articles | Our authors


(c) ETS publishing house, 1997-2002. edit

Rambler's Top100 Rambler's TopShop Рейтинг@Mail.ru