ACHTUNG: Nueste Version von POLYGLOSSUM Wörterbücher auf unserer neuen Seite
Nueste Version des Polyglossum Wörterbuch-Programms, neue und erweiterte Wörterbuch-Dateien.
Suche Preisliste Aktuell Download Hauptseite
Feedback Fragen und Antworten Wie bekommt man Download-Wörterbücher?
Warenkorb  Warenkorb zeigen
Naturalness of art translation. V. Komissarov


V. N. Komissarov

E-Buch, pdf, "Natürlichkeit der Übersetzung", aus Papiersusgabe "Literatur und Übersetzung - theoretische Probleme, M.-1991, 101-113 S., in Russisch mit Annotationen in Englisch und Französisch.

Preis: $12.90




Vilene Komissarov
Sur le «naturel» de la traduction (Résumé)

II était courant, dans les premières théories de la traduction, de postuler des principes ou critères généraux auxquels le traducteur était censé se tenir. L'approche moderne insiste au contraire sur la nécesité d'une analyse objective qui permettrait de faire reposer les généralisations théoriques sur des faits observables. Une des tâches majeures de la traductologie est d'élaborer des critères valables pour sustenter une critique adéquate des traductions littéraires. La traduction littéraire peut être abordée en termes de fidélité au texte source et d'impression artistique. Le problème des équivalences reste au cœur de la recherche en matière de traduction, et différentes méthodes ont été développées pour réaliser une confrontation objective des textes source et cible. Le critique, dans son évaluation des qualités littéraires d'une traduction, se heurte fréquemment à des facteurs intuitifs qui sont un défi à l'analyse objective. L'un des moyens d'aller vers une plus grande objectivité consiste à identifier les éléments qui se prêtent à une analyse expérimentale. L'une des principales exigences est que la traduction soit naturelle ou qu'elle se puisse lire comme un texte original. Les analyses montrent que cela est rarement le cas et que, la plupart du temps, les destinataires font très bien la différence entre une traduction et un texte original. Sans doute se fondent-ils, serait-ce intuitivement, sur des différences linguistiques où les chercheurs voient eux-mêmes des erreurs ou des échecs du traducteur. Nous suggérons que ces différences entre original et traduction peuvent avoir un caractère objectif et inévitable. Une traduction est tenue de représenter le texte source et ne peut donc remplir dûment cette fonction qu'en étant acceptée comme un type de texte spécial, identifiable différent des non-traductions. La langue des traductions devrait être étudiée en tant que telle, ce qui permettrait de faire le partage entre les erreurs proprement dites du traducteur et les écarts justifiés par rapport au texte source. Cette nature essentielle de la traduction implique qu'elle ne doit pas être absolument identique à l'original. Il faut qu'une traduction soit aussi naturelle qu'une traduction peut l'être, compte tenu des critères qui découlent du genre lui-même et des conventions sociales qui, à chaque époque donnée, ont une influence sur la stratégie du traducteur.

Goods like this...

(c) ETS publishing house, 1997-2002.